La vraie vie!

Retour

Les Concerts duhamellois


À la petite église du village
située au 1900, rue Principale, Duhamel

Points de vente:
En ligne :
https://lepointdevente.com
Duhamel:
Bibliothèque/Mairie
Saint-André-Avellin:
Centre d'action culturelle


 
Forfait-trio: 50$         
Un concert :
Studio de musique ancienne Montréal – 25 $
Marina Thibault – 25 $
Claude Larouche et ses musiciens – 10 $   
Gratuit pour les 18 ans et moins
et aux accompagnateurs

 

 

   

Un accès gratuit aux accompagnateurs
C’est avec fierté que la municipalité de Duhamel est maintenant détentrice de la vignette d'accompagnement touristique et de loisir. Lors d’activités et évènement, la municipalité de Duhamel accorde la gratuité d'entrée - participation, à l'accompagnateur d'une personne âgée d'au moins 12 ans, ayant une déficience ou un problème de santé mentale et nécessitant l'aide d'un accompagnateur dans ses sorties touristiques ou de loisir.
 

 
Acclamé pour les « textures enveloppantes, les sonorités vibrantes et la beauté hypnotique » de ses interprétations, le Studio de musique ancienne est reconnu tant chez lui qu’à l’international. Formé de chanteurs professionnels choisis pour la pureté et la clarté de leurs voix et s’est donné comme mission de faire connaître à son public des œuvres de la Renaissance et du Baroque.

Fondé en 1974 par le regretté organiste et claveciniste Christopher Jackson, et dirigé aujourd’hui par le directeur artistique Andrew McAnerney, le Studio de musique ancienne continue de  révéler et de partager toute la vitalité, la sensualité et la profondeur émotionnelle de la musique ancienne. Lors de multiples tournées, l’ensemble s’est notamment produit au Mexique, en France, en  Espagne et au Luxembourg.
Le Studio a produit une vingtaine d’enregistrements louangés par la critique et le public, dont plusieurs sous étiquette ATMA classique. Le disque Heavenly Spheres, produit par la CBC, a remporté un Prix Félix de l’ADISQ alors que le disque consacré à Palestrina s’est mérité le ‘Prix Choc’ du Monde de la Musique. En janvier 2012, le disque Lasso/Lagrime di San Pietro se voyait décerné un Prix Opus par le Conseil québécois de la musique.

Pour souligner son 40e anniversaire, le Studio de musique ancienne a été invité à Carnegie Hall en mars 2013 pour y présenter un concert à guichets fermés.

L’auditoire sera emporté dans un voyage  de découvertes musicales à travers l’Europe avec des madrigaux et des chansons des 15 et 16e siècles qui étaient à l’origine écrits pour divertir. Ce style plutôt ludique se prêtera parfaitement à un concert d’après-midi et fera découvrir des maitres compositeurs Lassus, Monteverdi et Josquin.
 

DISTRIBUTION
Stephanie Manias, soprano
Rebecca Dowd, soprano
Josée Lalonde, alto
Michiel Schrey, ténor
Normand Richard, basse
Madeleine Owen, luth
Andrew McAnerney, directeur artistique
 
Œuvres au programme
En vidéo
Site Internet
 

 

Reconnue pour “sa sonorité riche et profonde ainsi que sa virtuosité et son enthousiasme exceptionnel”, l’altiste Marina Thibeault voyage dans le monde en tant que récitaliste, musicienne de chambre et soliste. Mme Thibeault a été nommée "Révélations Radio-Canada 2016-2017" et est récipiendaire du prix de la Fondation Sylva Gelber (2016). Elle a remporté le premier prix dans la catégorie de cordes du Prix d'Europe (2015), le Concours de concerto de McGill (2015), le Prix Radio-Canada "Jeunes Artistes" (2007), ainsi qu'un prix spécial au Concours International d'alto Beethoven en République Tchèque (2008).
 
A 9 ans, elle était la plus jeune étudiante en violon à entrer au Conservatoire de musique de Québec. Elle détient un baccalauréat du "Curtis Institute of Music", où elle a étudié avec les professeurs Michael Tree et Roberto Diaz. Elle ira étudier ensuite au "Conservatorio della Svizzera italiana" sous la tutelle de Bruno Giuranna, avec l'aide du Conseil des Arts du Canada et la bourse Eskas, du gouvernement suisse. Marina détient une maîtrise de l’Université McGill avec André Roy, et débutera à l’automne un doctorat.
 
Le premier album de Marina, Toquade, a été lancé en avril 2017 sous étiquette ATMA Classique. En 2017-2018, elle fera ses débuts à l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre de chambre Appassionata et l’Orchestre symphonique de Drummondville.
 
Marina joue sur un alto fabriqué en 1854 par Jean-Baptiste Vuillaume, et un archet W.E Hill and Sons, généreusement prêtés par Canimex.
 
En vidéo
Site Internet
 



Claude Larouche  remémore et met en scène la poésie patrimoniale de la langue française. Elle peut faire partie du folklore, du 19e, 20e siècle ou même de notre ère.  Qu’ils soient des vieux pays ou du nouveau continent.  Ces vers dits sont agrémentés d’interventions musicales.  Ce qui les rend accessibles au grand public.
Trop souvent la poésie est considérée comme hermétique ou encore dédiée à une certaine élite. Larouche la rend accessible au grand public en les interprétants et en les remémorant avec une mise en scène  et gestuel simple composée de talent et d’originalité.
Il rend la littérature plus vivante avec une facture variée, tantôt classique, tantôt surprenante, ne laissant jamais l’auditeur en attente ou dans l’indécision.  On ne dit pas Nelligan comme on dit Brel, on ne conte pas Cohen comme on conte Ferré,  c’est tout cet art qui caractérise le poète récitant. Chacune des œuvres à son histoire, son époque et son vécu ce qui fait la beauté du patrimoine linguistique de la langue française.
Claude Larouche : ''Je réitère qu'il ne s'agit pas d'une lecture de poèmes mais d'une interprétation de ceux-ci, entièrement mémorisés comme le texte d'un acteur dans une pièce de théâtre. Des intermèdes musicaux au violon, au dulcimer, à l'eukalyne et à la flûte traversière s'insèrent entre les poèmes.''
Site Internet

Accompagné accompagné au violon, au dulcimer et à l'eukaline par Paul Lafrance
Paul est un violoniste et un multi-instrumentiste autodidacte actif depuis près de 40 ans. À 18 ans, il a composé et monté l’opéra barock La chanson de Roland. Au fil des ans, il a accompagné Donald Poliquin, Gildor Roy et Benoît LeBlanc. Il fait également partie du trio intello-trad Les Têtes à Papineau. Il compte deux albums à son actif et procédera à un double lancement en 2017 : La quête et l’acquis et À jeu découvert, ce dernier en compagnie du guitariste Marc-André Marchand.
Site Internet

Accompagné accompagné à la flûte traverière par Éric Pichette
C’est grâce à l’harmonica de ses grands-parents qu’Éric est venu à la musique. À 12 ans, il héritait de la guitare familiale sur laquelle il interprétait, entre autres, du Paul Piché, Harmonium, Daniel Bélanger. Puis vint une période Métal avec Metallica, Anthrax, Nirvana et autres Offspring.
La découverte de la flûte irlandaise à l’âge de 19 ans le mena à l’apprentissage de la flûte traversière et à entreprendre un voyage musical en Europe, en Afrique et dans les Pays de l’Est.
Depuis 2010, la démarche artistique d’Éric se concentre sur le répertoire folklorique français qu’il adapte aux harmonies de la musette, de la mandoline et de la flûte, tout en poursuivant l’objectif de conjuguer le folklore celtiquo-québécois et le rock-métal. Garoulou, Alan Stivell et Malicorne demeurent ses idoles.
Site Internet



 

En savoir plus