La vraie vie!

Lacs

L’eau des lacs et rivières de la municipalité de Duhamel est reconnue pour sa limpidité et ses qualités exceptionnelles. Les rivières Petite-nation et Preston sont même classées comme sanctuaires pour la reproduction et la migration de la ouananiche, l’omble de fontaine, le touladi et l’achigan.

Plusieurs associations de lacs au Québec surveillent la qualité de l’eau des lacs et rivières et se sont inscrites au Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), parrainé par le ministère québécois de Développement durable, Environnement et Parcs (MDDEP). Des échantillons d’eau sont prélevés par les associations et acheminés au ministère pour analyse et interprétation des résultats. Vous retrouverez à la dernière rubrique de cette page, l’interprétation des analyses effectuées pour les lacs de Duhamel.

De son côté, la municipalité de Duhamel a déterminé un certain nombre de stations d’échantillonnages pour le suivi de la qualité de l’eau des lacs sur son territoire qui se trouvent en général en amont et en aval des différents lacs. Une première campagne d’analyse a été effectuée à l’été 2010 et la prochaine est prévue à l’été 2012.

Les indicateurs qui ont été analysées lors des échantillonnages sont les coliformes fécaux, le phosphore total, le carbone organique dissous (COD), la chlorophylle a et le pH.

Veuillez consulter le lien suivant pour connaître la qualité de l'eau à jour des lacs sur le territoire de Duhamel: http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/regions/region_07/liste_plage07.asp

Résultats des analyses physico-chmiques et coliformes des lacs
Municipalité de Duhamel
2010
Station Coliformes fécaux
(UFC/100ml)

Norme
<100
Phosphore total
(μg/l)

Norme
<10
COD
(Mg/l)

Norme
<2.3 -11.2>
Chlorophylle a
(μg/l)

Norme<0.25 -6.43>
pH

Norme
<6.3 -8.3>
1- Lac Gagnon - entrée
1000, chemin de la Pointe
8 2.2 4.0 0.45  
2- Lac Gagnon - sortie
206, chemin du Marais
2 0.8 3.7 1.26 7.3
3- Lac Simon - entrée
SEPAQ
11 2.1 3.4 0.96  
4 - Lac Simon - centre
Limite de Duhamel
<2 <0.6 3.4 0.98 7.2
5- Lac Doré - entrée
105, chemin Croissant Doré
2 2.7 4.6 2.26  
6- Lac Doré - sortie
124, chemin du Bosquet
2 38.8 4.5 6.38 7.4
7- Lac Lafontaine - entrée
111, chemin Lac Lafontaine
<2 2.7 4.3 2.02  
8- Lac Chevreuil - centre
103, chemin Ouellet
46 14.0 11.5 5.54 7.2
9- Lac Iroquois - sortie
Débarcadère
<2 2.9 5.6 1.22  
10- Lac Petit Preston - sortie
139, chemin des Hêtres
7 0.8 3.7 1.28 7.4

Note : Échantillons prélevés le 10 août 2010 par temps calme et ensoleillé par Adrien Filion et Corine Dubois. Analyses en laboratoire le 12 août 2010.

Pourquoi analyser ces différents indicateurs ?
Coliformes fécaux (Norme < 100)
Les coliformes fécaux sont des bactéries utilisées comme indicateur de la pollution microbiologique d’une eau. Ces bactéries proviennent des matières fécales produites par les humains (comme par exemple les installations septiques inadéquates, désuètes, ou non conformes) et les animaux à sang chaud.

À titre d’information, le MDDEP utilise une classification de la qualité de l’eau de baignade basée sur les teneurs en coliformes fécaux, afin d’évaluer si celle-ci est suffisamment sécuritaire pour qu’on puisse l’utiliser à des fins récréatives.

Classification de la qualité de l'eau utilisée par le MDDEP pour les usages récréatifs
Qualité de l’eau Coliformes fécaux/100 millilitres Explication
Excellente 0-20 Tous les usages récréatifs permis
Bonne 21-100 Tous les usages récréatifs permis
Médiocre 101-200 Tous les usages récréatifs permis
Mauvaise Plus de 200 Baignade et autres contacts directs avec l’eau compromis
Très mauvaise Plus de 1000 Tous les usages récréatifs compromis


Phosphore total (Norme <10 μg/l)
Le phosphore se retrouve naturellement en faible quantité dans l’eau des lacs par rapport aux besoins des plantes et des algues. Une augmentation de l’abondance des végétaux dans un lac est donc directement liée à une augmentation du phosphore qui y est disponible. La principale source d’augmentation de cet apport dans nos cours d’eau est liée aux activités humaines : engrais et fertilisants chimiques ou naturels, eaux usées domestiques, produits de nettoyage avec phosphate, déboisement dans le bassin versant du lac et dans la bande riveraine, érosion des rives, fossés de drainage routiers mal aménagés.

Carbone organique dissous (COD) (Norme <2.3 -11.2> Mg/l)
Le carbone organique dissous est principalement composé de substances humiques (composantes du bois) et de matériaux végétaux et animaux partiellement dégradés. Le COD donne une indication du degré de coloration de l’eau.

Chlorophylle a (Norme <0.25 – 6.43> μg/l)
La chlorophylle est le pigment végétal responsable de la coloration verte des plantes, des algues et des cyanobactéries. Il s’agit d’un indicateur de l’abondance des algues microscopiques en suspension dans l’eau directement liée à la productivité d’un lac. Une grande productivité de la chlorophylle a contribue à l’accélération de l’eutrophisation (vieillissement) d’un plan d’eau.

pH (Norme <6.3 – 8.3>)
La tolérance des divers organismes aquatiques aux fluctuations de l’acidité de leur milieu varie considérablement. Certaines espèces sont très sensibles à l’acidification et, à mesure que le pH des lacs, des rivières et des eaux souterraines diminue, les espèces les moins tolérantes disparaissent les premières, suivies des espèces plus robustes. Des études ont démontré que les populations et la diversité des poissons diminuent dans les lacs lorsque le pH devient inférieur à 6,0.

D’après les résultats d’études d’Environnement Canada, environ 14 000 lacs canadiens sont actuellement acides. Des modèles informatiques ont permis de prévoir qu’entre 10 000 et 40 000 lacs supplémentaires deviendront acides dans l’est du Canada si l’on ne réduit pas les charges de sulfate humide dans les régions les plus touchées par les précipitations acides.

Transparence de l’eau
La transparence est la propriété qu’a l’eau de transmettre la lumière. Plus une eau est transparente, plus le disque de Secchi (dispositif permettant de mesurer la transparence d'une étendue d'eau) est visible à une grande profondeur. La transparence de l’eau dépend de la quantité de matières dissoutes ou particulaires dans l’eau. Une diminution de la transparence ainsi que la perturbation de la transparence est souvent le signe d’une diminution de la qualité de l’eau.

Interprétation des résultats de la qualité de l’eau des lacs de Duhamel par le MDDEP – Réseau de surveillance volontaire des lacs

À partir des données d’échantillonnages prélevés par les associations de lacs, le MDDEP à préparé des fiches d’évaluation physicochimique et de suivi de la transparence de l’eau et formule des recommandations pour en corriger et sauvegarder la qualité Cliquez sur les liens suivants pour connaître les résultats les plus récents disponibles :

Lac Doré Lac Gagnon Lac Iroquois Lac Petit Preston Lac Simon (secteur de Duhamel)
Algues bleu-vert

Plan d'action pour contrer les algues bleu-vert